Trois réacteurs pour rendre heureux les français

Trois puissants réacteurs, social, économique et sanitaire, suffiront pour faire décoller notre économie. Ainsi que pour multiplier nos exportations et le tout, en pleine forme.

C’est trois réacteurs ont pour mission :

  1. de maintenir en France ses industriels et ses chercheurs
  2. d’assurer le retour des enfants prodigues, ces industriels qui ont été obligés de partir  pour être compétitifs
  3. de tripler nos exportations à des prix compétitifs
  4. de redonner aux Français un pouvoir d’achat décent et  une vie nouvelle
  5. de redonner sa place à la France dans le concert des nations industrielles, et en économique comme en politique
  6. de reprendre notre marché avec l’Afrique et d’assurer notre influence sur l’ensemble des pays africains : ce sont nos voisins, ce sont nos amis de tout temps, mais c’est aussi un marché de 3 milliards d’habitants d’ici 2050

et pour tout ceci : il faut le vouloir.

Sommes-nous prêts à réaliser tout ceci dans l’intérêt du monde ?

Ces trois réacteurs doivent fonctionner de concert afin de construire un nouveau monde dans la paix.

Oui, il faudra accepter de vivre plus longtemps et toujours en pleine forme. Notre PIB s’envolera avec une mondialisation équitable et devenue possible.

La Chine ne dominera plus le monde, l’Occident se sera réveillé. Elle sera devenue un partenaire comme les autres, à qui on aura retiré l’esprit conquérant, tout simplement d’une manière économique.

Aujourd’hui, les Chinois font ce que l’Europe a fait avec ses automobiles

Elle vendait moins cher ses voitures à l’exportation pour pouvoir les vendre plus cher dans leur pays de fabrication. Quel paradoxe ! Quelle inconscience. Il a fallu qu’à ma demande, un tribunal y mette de l‘ordre.

Les Chinois font la même chose : ils vendent moins cher leurs produits à l’exportation et font payer plus cher les mêmes produits chez eux. Ce n’est pas la logique commerciale, c’est une tromperie.

Il faut que l’Occident y mette de l’ordre. Il ne faut plus perdre de temps. Nous avons pris, à ce jour, un retard considérable mais rien n’est jamais perdu quand on le veut.

Il va falloir remplacer la notion de facilité par la notion d’effort, effort de bon sens commercial.

Exportation

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.