La France a trois problèmes d’idologie

  1. L’idéologie religieuse
  2. L’idéologie politique
  3. L’idéologie de l’habitude.

L’idéologie religieuse

L’idéologie religieuse, au nom d’Allah, c’est-à-dire sans le Coran, nécessite l’arrêt immédiat et total de l’immigration en provenance de n’importe quel pays, d’individus de religion musulmane. Il n’est pas possible de distinguer les immigrants musulmans attachés à leur propre religion et les immigrants qui se servent de la religion à des fins politiques.

On ne pourra plus longtemps accepter que des individus cassent nos statues, nos traditions, pour imposer les leurs.

L’idéologie politique

La France fait partie de l’OMC, elle n’a pas à subir l’idéologie totalitaire et économique de la Chine. Il est donc nécessaire d’arrêter toute immigration chinoise, bien docile aujourd’hui ; mais que sera-t-elle demain ?

On peut intégrer ceux qui ont une idéologique semblable à la nôtre sur le plan économique mais se retrouver face à une concentration d’individus dont on ne connaît pas les idées, n’est pas acceptable par la France.

La France est une terre d’accueil mais quand on va chez quelqu’un qui vous accueille, on ne fait pas la révolution chez lui, que ce soit une révolution religieuse ou une révolution économique.

L’idéologie de l’habitude

La France a adopté l’idéologie de l’habitude, tout aussi grave que les deux premières. L’habitude ronge notre santé, notre économie, notre société.

Bien sûr, il y a les grands discours, mais, en fait, par facilité, on inculque l’habitude.

En économie, payer moins cher est devenu une habitude ; cela serait valable pour des produits et des services identiques, mais ce n’est pas le cas.

Pour ce qui est du corps médical, on a pris l’habitude d’accepter tout ce qu’il nous dit : ce sont des grands, ce sont des instruits mais, malheureusement, ils n’ont pas pris le bon chemin. La santé n’est pas un produit comme un autre, il ne s’agit pas de formater les médecins selon des règles ancestrales mais il faut leur donner la possibilité de rechercher, sur le terrain, ce qui ne va pas et ce qui peut être utilisé.

La France meurt de ces habitudes. Ses dirigeants refusent toute innovation sérieuse, toute création qui pourrait changer la face du monde. Non, ils s’en réfèrent aux Conseils scientifiques au lieu d’accepter l’évidence.

Oui, la France accepte tout le monde sur son territoire. Elle ne se rend pas compte que nous n’avons pas que des amis. Et les Cheval-de-Trois deviennent trop nombreux dans notre pays.

On sacrifie nos propres convictions pour ne pas déranger les convictions des immigrants. L’immigration, c’est comme un verre d’eau utilisé pour éteindre un incendie, si l’on n’y prend pas garde, on ne sera plus demain la France mais on sera englobé, soit dans des régimes totalitaires, soit dans des systèmes religieux que nous n’avons pas voulus.

La Chine est une nation totalitaire, cela regarde son peuple. Utiliser son économie pour détruire la nôtre, cela nous regarde et n’est pas acceptable. Les Français doivent accepter de refuser des prix très compétitifs sur des produits qu’ils achètent sans en connaître les pourtours, sans en avoir le moindre service après-vente.

Il faut que la France perde ces habitudes-là. La France doit revenir à des productions, fussent-elles plus chères, mais plus durables. Les Français doivent accepter de payer la TVA sur les produits qu’ils achètent. Il faut respecter la règle économique, voir la règle du jeu, sans oublier qu’en achetant en Chine d’une manière irraisonnée, on crée en France un chômage de masse qu’il faut ajouter au prix d’achat que nous payons en Chine.

On dit que la France est le pays où l’on a le meilleur service de santé. Là aussi c’est une habitude, mais c’est une habitude dépassée. Nous sommes aujourd’hui au 13ème rang des pays face à la santé.

Aujourd’hui, en France, on écoute le moins disant et non le mieux disant. Y a-t-il une raison à cela ? Est-ce un problème de pouvoir d’achat ? Est-ce purement un problème de prix ? Il sera utile que, dans l’avenir, nous considérions l’équilibre entre un produit fabriqué en France et un produit fabriqué en Chine. Même l’industrie aujourd’hui s’est laissé prendre au piège et la docilité des Français n’y voit que du feu. Dans un prix, il n’y a pas que le prix, il y a la durabilité, il y a le service après-vente et derrière tout cela, le chômage, que nous payons d’une manière ou d’une autre dans le prix.

France, réveille-toi ! Monsieur Macron, Monsieur Castex, vous avez la lourde charge de réveiller les Français mais vous ne les réveillerez pas avec des histoires de bonne aventure, vous les réveillerez avec du concret en augmentant leur pouvoir d’achat, en réduisant nos prix, en supprimant notre chômage. C’est comme cela, ce sont les conséquences de l’habitude.

Le combat est devenu totalement absent en France ; on s’est cru plus fort que tout le monde et on a glissé sur la planche savonneuse. Revenir aux réalités coûtera très cher mais elles sont indispensables si nous ne voulons pas subir l’idéologie qui nous fera perdre notre liberté, notre indépendance.

Oui, la vie est un perpétuel combat et ce combat, on doit l’adapter à la mondialisation.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.