La TVA sociale peut transformer un impôt en investissement

Évoquer un impôt c’est souvent penser à un mal nécessaire pour combler les dettes ou les déficits d’un pays, au mieux c’est financer les charges de l’Etat. L’impôt est parfois décrié mais l’impôt peut devenir un bien commun lorsqu’il sert d’appui aux investissements. C’est un bien qui doit alors avoir comme objectif de servir les intérêts de la Nation par son effet de levier pour le renouveau économique et social du pays, dans l’intérêt général, et pour augmenter le pouvoir d’achat de la population. Explications.

Un impôt bien construit doit accroître le pouvoir d’achat

Si un impôt permet de faire croître le pouvoir d’achat global d’une population, avec une réelle équité entre les redevables de cet impôt, alors les ressources affluent et créent de la valeur qui se transforme en argent pour le pays.

Fini alors l’utilisation des emprunts uniquement pour financer les activités courantes de l’Etat. Ces emprunts là tuent à petit feu nos économies européennes.

Pour bien choisir, il faut un esprit gaullien. Il faut vouloir redonner de la grandeur à la France. C’est ce que propose le plan TRES par son mécanisme de reconstruction du financement de la Sécurité sociale, son contenu et sa philosophie qui utilise la TVA sociale.

Il devient alors plus facile d’engager des actions sociales avec le nouvel argent créé. C’est ainsi que l’on doit procéder en France pour changer le cap de notre société ou pour notre pays comme le notre qui risque la faillite si l’on y prend garde. C’est surtout le moyen de lui redonner un chemin vers la puissance qui ne laissera enfin plus personne sur le bord de la route, toujours dans l’intérêt général.

C’est aussi comme cela que l’on pourra redonner aux syndicats un visage de construction, de modernité et d’adhésion pour le bien des partenaires sociaux et du dialogue social dans notre pays.

Car l’objectif est de reconstruire notre pays

Il est toujours facile de détruire, même pour une intelligence artificielle, mais construire, prévoir, innover, restent du ressort de l’intelligence humaine, de l’architecte, du philosophe et de l’artiste. Tout ceci se rapproche de l’esprit gaullien nécessaire pour construire une France puissante dans un monde de tous les dangers mais aussi d’espoirs.

Michel Leclerc : « C’est tout ce que l’on est en droit d’espérer et d’imaginer de notre jeune Président Emmanuel Macron pour entraîner notre jeunesse vers un droit au travail et un avenir heureux et fier d’être français en France, en Afrique et dans le monde ».

impôts impôt TVA sociale

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas rendu publique.