Il faut à la France un TGV pour l’Afrique avec 4 voies jusqu’à Johannesbourg

Ce TGV pour l’Afrique coûtera très cher mais rapportera très gros. Si l’on évoque 4 voies, c’est qu’il faut 2 voies pour les voyageurs et 2 voies pour les marchandises.

Un TGV pour l’Afrique à destination des voyageurs et des marchandises

  • Le TGV voyageurs permettrait, avec un train toutes les demi-heures au départ de PARIS, de relier toutes les villes de l’Afrique de l’ouest.
  • Le TGV pour les marchandises toutes les heures permettrait un échange foisonnant pour le développement économique réciproque de l’Europe et de l’Afrique.

C’est une réalisation qui pourrait être totalement terminée au plus tard entre 2025 et 2050. Le détroit de Gibraltar sera alors le trait d’union par un tunnel entre l’AFRIQUE et l’EUROPE. Ce TGV sera la colonne vertébrale de l’EUROPAFRIQUE sur la côte Ouest.

L’énergie électrique nécessaire parviendra de centrales solaires, tous les 100 ou 200 km, tout au long du trajet et dans chaque pays traversé. Cette infrastructure permettrait également de développer les villes alentours.

La durée du trajet voyageur Paris-Johannesbourg, soit 12.000 km, pourra se faire en 42 heures par des trains roulant à des vitesses proches des 400 km/h. Nous sommes bien plus généreux que la plus grande ligne actuelle Pékin-Canton sur 2280 km.

Ce TGV de voyageurs sera surtout utilisé pour le tourisme intérieur en constituant la première voie verticale de l’AFRIQUE de l’OUEST inter-Etats.

Pour les marchandises, la durée sera de trois jours à des vitesses de l’ordre de 250 km/h.

Pour le transport des marchandises et spécialement pour les denrées périssables, dans un sens comme dans l’autre, il s’agira de wagons réfrigérés réduisant très largement le prix du transport vers l’Europe.

Il y aura peu d’arrêts mais au moins un dans les capitales de chaque pays traversé où des navettes intérieures permettront de relayer d’autres points touristiques ou de production. Les trains de marchandises transporteront les denrées produites sur place, soit vers l’EUROPE soit vers l’AFRIQUE du SUD ainsi que les exportations de l’EUROPE en matériels et matériaux nécessaires.

Les transports de marchandises représenteront des échanges de plus de 3.000 milliards d’euros chaque année.

Ce projet de TGV pour l’Afrique coûtera un peu plus de 1.000 milliards d’euros pour l’Europe mais resserrera nos liens avec l’AFRIQUE sur le plan des populations et sur le plan économique. Seule une transformation radicale du financement de la Sécurité sociale, par la baisse du coût du travail, est en mesure de pouvoir assurer la croissance nécessaire à un tél projet.

Si vous êtes en accord avec ce projet et le transfert des cotisations sociales, signez la pétition pour faire bouger le gouvernement et appliquer le plan TRES de relance économique par la hausse du pouvoir d’achat et le maintien des services publics du transport.

TGV pour l'Afrique

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.