Solidarité et fraternité : le nouveau financement de la Sécurité sociale

Le plan TRES, de transfert des cotisations sociales portant sur les salaires vers le budget de l’Etat est volontairement tourné vers le maintien en France de l’esprit de solidarité et de fraternité.

Une fraternité pour une nouvelle cotisation

Le financement de la Sécurité sociale sur le budget de l’Etat est solidaire et fraternel y compris pour les profits financiers éventuels.

Ce plan est conforme à notre Constitution.

Ce plan est d’une solidarité totale tout au long de l’échelle sociale et ne laisse personne sur le bord de la route.

Il n’est pas possible de creuser un fossé entre riches et pauvres, Français de droite ou du centre ou de gauche. On ne peut appauvrir les classes moyennes au bénéfice des pauvres ; faudrait-il encore que cela leur parvienne…

Donner du travail à tous, c’est aussi pour les riches pouvoir devenir plus riches. Pour les pauvres, grâce à une solidarité de tous, ils deviendront plus riches et pour les classes moyennes, elles verront leur pouvoir d’achat croître d’une manière substantielle.

Du travail pour tous, c’est de l’argent pour tous. C’est aussi une multitude d’investisseurs séduits par une France nouvelle, une France qui offre au monde un nouveau visage de solidarité et de respect de tous.

La fraternité ce n’est pas rien

Faire en sorte que tous les Français puissent se regarder dans les yeux : c’est le but du plan TRES.

Signez la pétition pour faire bouger le gouvernement et appliquer le plan TRES.

fraternité

Laisser un commentaire