Notre Éducation Nationale en retard face au monde du travail

Il y a peu de temps, une génération c’était 20 ans. La génération actuelle peut être chiffrée à 10 ans. Il en va de même dans le monde du travail.

Le monde du travail est en accélération permanente

Les professeurs actuels, quand ils commencent à enseigner, ont déjà deux générations de retard et ce qu’ils enseignent ne sera plus d’actualité pour les jeunes quand ils arriveront au travail.

Certes, les fondamentaux n’ont pas changé et ne changeront pas ; mais la technique, la science, la recherche, vont aujourd’hui à une vitesse de changement de 5 à 10 ans. Rien ne nous permet de dire que cela va ralentir.

Il est indispensable, pas nécessaire mais indispensable, que les professeurs suivent déjà une formation continue que ce soit en médecine, en électronique ou autres. Parce qu’en 10 ans, la maladie aura peut-être trouvé sa cause et l’électronique d’aujourd’hui sera passée à la cybernétique.

Alors, ces professeurs qui enseignent à nos enfants, pourront par la formation continue faire en sorte que les enfants puissent entrer dans le monde du travail avec les dernières données, les dernières découvertes, les dernières recherches. Ils apporteront ainsi dans leur entreprise un plus alors qu’aujourd’hui ils arrivent avec un retard.

Bien évidemment, ces jeunes devront consacrer un quart de leur temps de travail à une formation permanente mais avec des professeurs qui auront déjà deux longueurs d’avance ; autrement cela ne servira à rien.

Le monde du travail court toujours plus vite

Aujourd’hui, les découvertes actuelles ne seront applicables en France que dans 10 ou 20 ans. Ce qui fait la force des Etats-Unis, c’est qu’une découverte est applicable dans les 5 ans qui suivent.

Autrement dit, il faut prévoir un financement pour cette formation, je ne dirai pas professionnelle mais culturelle avec toutes les données nouvelles si l’on veut rattraper notre retard de mise en oeuvre.

Michel Leclerc : “Ne pourrait-on pas donner à ces professeurs d’économie et de géopolitique, le moyen d’expliquer le pourquoi et le comment de ce que deviendra la planète et le travail de demain ? Les jeunes ont le droit et le devoir de savoir. Tout ce que j’énumère n’est pas du rêve mais du concret, du solide.”

Tout ce que nous venons de dire est la base même de notre économie, de notre écologie, de notre politique de demain.

Combien aujourd’hui, nos jeunes savent de quoi dépend leur vie demain ?

Si vous êtes en accord avec ce projet, signez la pétition pour faire bouger le gouvernement et appliquer le plan TRES de relance économique par la hausse du pouvoir d’achat et soutenir le financement de l’Education Nationale.

monde du travail

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.