La Corse

Il aurait fallu Sissi l’Impératrice pour ramener les Corses et la Corse dans l’Empire français, comme elle a su ramener la Hongrie dans l’Empire autrichien.

D’où vient le désamour de la Corse pour la métropole ?

L’orgueil Corse est immense. Mais la métropole a-t-elle perdu à ce point sa grandeur ? Comment peut-on arriver sur la terre où naquit Napoléon à avoir un tel désamour ?

Pourtant la France n’a jamais oublié ses enfants corses et ils sont si nombreux à travailler en France, voire à venir étudier en France.

Les Corses seraient-ils devenus de jeunes capitaines prêts à contrer la République ? Je ne le pense pas, mais il faudra qu’ils soient réalistes.

Les Corses, comme les Bretons, ont montré leur amour de la patrie dans les combats de la dernière guerre, mais ce sont tous les Français aussi qui se sont battu car la Corse, c’est aussi la France.

Est-il nécessaire de reconnaître le peuple corse ? Ce sont les enfants de la France.

Les Corses ont-ils réfléchi à ce qu’ils peuvent aujourd’hui apporter à la France ?

Les Bretons sont fiers d’être français et fiers d’être dans la République parce qu’ils sont français. Les Corses voudraient-ils se détacher de la France ? Ils feraient bien d’en faire d’abord un pré-bilan.

Que chaque région ait son folklore peut se concevoir, mais de là à devenir un peuple à part, il y a une montagne et dans le cas présent, il y a la mer.

L’économie corse ne peut survivre que par le tourisme et pourquoi pas par des résidences de 3e âge pour l’ensemble des Français. La Corse mettrait alors son accueil, la beauté de son île, son soleil légendaire, au profit d’un certain nombre de Français. Ce serait pour elle une autre industrie.

La Corse compte aujourd’hui un nombre de chômeurs énorme. Que peut-on faire pour le réduire si ce n’est créer des emplois ? Et pour ce faire, confier les possibilités d’accueil du 3e âge à cette région, lui permettrait une nouvelle forme de développement économique.

50 000 personnes du 3e âge, c’est l’emploi pour 20.000 personnes et 500.000 visiteurs supplémentaires à l’année.

Etre des grands, c’est savoir produire de l’argent pour nourrir ses enfants et défendre leur liberté.

Si vous êtes en accord avec ce projet, signez la pétition pour faire bouger le gouvernement et appliquer le plan TRES de relance économique par la hausse du pouvoir d’achat.

Corse tva sociale

Laisser un commentaire