Pourquoi les impôts sont des insectes comme les autres

Pas de terre fertile sans insectes dans le sol. Pas de fruit sans insectes volants. Faisons attention de ne pas tout détruire par les insecticides ou les néonicotinoïdes. Mais quelle est la solution ? Quel est l’équilibre nécessaire ? Il y a beaucoup plus compétent que moi pour en parler. Pour les impôts c’est différent.

Nous sommes les hôtes des insectes comme des impôts

Il en est de même pour les impôts, les cotisations sociales et les insectes. Il faut un équilibre. Il n’y aura plus d’entreprises si les cotisations sociales tuent le travail. Elles ne sont vraiment pas indispensables. Ce sont des parasites qui rongent la productivité au détriment de ceux qui travaillent. Il suffit pour cela de les déplacer sur des terrains plus appropriés. La consommation est toute trouvée.

Ces parasites économiques servent surtout à ceux qui ne travaillent pas dans la proportion des deux-tiers pour un tiers qui travaille.

Quel sera le produit ou la solution qui aboutira à supprimer ces parasites ? Est-ce le plan TRES qui en serait la trame nécessaire pour l’équilibre de tous ?

Beaucoup de pays ont fait un énorme effort pour établir cet équilibre. La France est encore envahie de ces parasites. Il faut parvenir à les contrôler, voire à les faire disparaître là où ils sont inutiles.

Ce parasite est parfois nécessaire mais quand on s’en sert comme un levier il devient productif tout en protégeant le travailleur. C’est ainsi que la CSG et la TVA peuvent devenir des parasites nécessaires.

La terre fertile est un élément de productivité. Il n’y aura pas d’économie saine sans impôts et sans charges, faut-il encore choisir leur place dans le jeu économique avec un arbitre pour vérifier la règle du jeu, c’est-à-dire les mêmes règles pour tous les Français et pour tous les protagonistes.

Évitons l’impôt sans retour. Utilisons la CSG et la TVA qui sont les deux leviers sains. Quand ils sont utilisés par tous avec la force de chacun, ils ne créent aucune nocivité annexe.

Si vous êtes en accord avec ce projet de transfert des cotisations sociales, signez la pétition pour faire bouger le gouvernement et appliquer le plan TRES de relance économique par la hausse du pouvoir d’achat.

impôts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.