La courbe des charges sociales dans le monde économique

Comme nous pouvons le constater sur les charges sociales selon les pays, on part de zéro en Nouvelle Zélande pour arriver à 70% en France ! Comment le travail des français peut-il être compétitif dans une telle situation ?

Le calvaire des charges sociales en France

Cette courbe des charges sociales nous montre clairement le déséquilibre mondial dans un monde concurrentiel et nous constatons plus encore que les charges patronales sur le travail sont l’élément déterminant du prix de revient du travail sur le coût de chaque produit et de chaque service.

Faisons une petite analyse de cette courbe et de quelques pays.

C’est ainsi qu’entre la France et l’Allemagne, on constate que les charges patronales sont le double en France par rapport à l’Allemagne, qu’elles sont à zéro en Nouvelle Zélande, qu’elles sont 4 fois moins élevées aux Etats Unis, aux Pays Bas, au Canada et 6 fois moins élevées en Islande et en Corée.

Cette courbe est accablante et même entre pays européens, elles sont totalement différentes et tout spécialement avec les pays avec lesquels nous commerçons.

A quoi servent tous les discours européens ? C’est un marché de dupes dans lequel les Français sont les derniers de la classe.

Monsieur Macron, cette parité vous devez l’imposer en refusant le parapluie nucléaire à tous les pays européens qui ne l’accepteront pas.

La France possède de nombreux atouts, il faut qu’elle les utilise avec diplomatie mais fermement.

Nous sommes les bons enfants de la classe mais nous aimerions être les premiers de la classe parce que nous le mériterons dès que nous aurons supprimé les charges sociales.

Les autres pays seront peut-être plus attentifs et, à mon avis, ne tarderont pas à suivre face à la concurrence canadienne ou américaine.

Signez la pétition pour faire bouger le gouvernement et appliquer le plan TRES.

Laisser un commentaire