Vers une immigration inversée

Dans 20 ans, il y aura plus d’Européens en Afrique que d’Africains en Europe. On pourra dire que cette immigration inversée est une réalité. Voici pourquoi.

Une immigration inversée en phase de se mettre en place

La lutte obligatoire contre l’avancée des déserts, et le réchauffement climatique qui en résulte, devenue possible aujourd’hui grâce à l’énergie solaire, entraînera un énorme développement agricole et industriel de ces pays limitrophes du désert.

Ce sera un combat pour la vie, pour les productions agricoles.

Cela a déjà commencé dans certains pays comme Israël, comme le Burkina-Faso, comme le Kenya.

La découverte des panneaux solaires et leur évolution est une véritable révolution. Cette énergie permettra de pomper l’eau nécessaire et en abondance sous les sables des déserts. On  connaît actuellement l’étendue de ces nappes phréatiques qui sont immenses.

Transformer le désert en un jardin par une irrigation contrôlée et très imaginative, tel est l’objectif à atteindre.

Les conséquences sur le réchauffement de la planète seront quasi immédiates et l’on pourra gagner 1 à 3 degrés de réduction sur plusieurs décennies.

Cette régulation mettra nos pays à l’abri de la réduction de la calotte glaciaire.

La Terre est un trésor. Elle est faite pour être cultivée. Faut-il encore en avoir les moyens, ce qui est le cas aujourd’hui.

Oui, il y aura du travail pour tous dans ces pays qui aujourd’hui sont dans la misère, et spécialement tous les pays en périphérie des déserts. Ils seront riches demain.

Sachons les accueillir actuellement. Ce ne sera pas évident mais ce sera un juste retour des choses demain. Certes, il faudra du temps.

Mais les universités fleurissent aussi dans ces pays où les potentialités existent et ne demandent qu’à être exploitées.

La France a un rôle spécial à jouer dans ces pays où, pour beaucoup, on parle Français.

Monsieur MACRON l’a compris. Il faut simplement accepter leur langage et leurs traditions ancestrales.

Ces pays seront demain des pays riches avec l’or solaire au même titre que les pays du Golfe ont eu l’or noir et, aujourd’hui, un tourisme artificiel. Eux aussi pourraient avoir l’or solaire, avec des moyens importants.

Il nous reste à créer un TGV Europafrique : ce sera l’arête dorsale qui nous reliera à l’Afrique. Et ce, d’urgence, pour éviter la pollution par les avions cargos, etc.

Si vous êtes en accord pour réduire le chômage, signez la pétition pour faire bouger le gouvernement et appliquer le plan TRES de relance économique par la hausse du pouvoir d’achat.

immigration inversée

Laisser un commentaire