Trois pantalons pour la France

Michel Leclerc : “François FILLON : un homme avec ses défauts, son orgueil, comme tous les politiques en France, et j’ajouterai comme tous les hommes de cette Terre qui occupent de hautes fonctions. Mais, à côté de ses défauts, il voulait le bonheur des Français. Y serait-il arrivé ?”

Et pour Emmanuel Macron ?

Trahi par les siens et, le comble, par un avocat, il pourrait bien en être de même pour Monsieur MACRON dans les mois qui viennent s’il n’apporte pas la révolution paisible qu’attendent les Français.

Michel Leclerc : “François FILLON y serait-il parvenu ? Je ne sais pas. Mais, avec autant de haine à ses côtés, dans ce monde politique, je crois sincèrement que non. Pour y parvenir, l’argent ne doit pas être la clef de voûte de l’édifice, et encore moins d’une révolution paisible. Seule, la volonté politique doit être au service des Français en leur demandant à tous, je dis bien à tous, de participer à cette révolution qui doit être demandée et formulée dès la première année d’un mandat présidentiel. Après, ce sera impossible : il y aura trop de handicaps à franchir.”

Les Français ont reproché à FILLON ce qu’ils font eux-mêmes tous les jours et ils le reprocheront à MACRON, avec autant et probablement plus de force encore, si cette révolution paisible n’est pas enclenchée dans les mois qui viennent.

Il en sera de même pour Monsieur MACRON que pour Monsieur FILLON.

Ce sera la fin par des trahisons de toutes parts en France

Les étoiles filantes passent toujours très vite. La chance, il faut la prendre très vite. Elle ne se renouvelle pas souvent et c’est le peuple de France qui mettra fin à ce qui aurait dû être la révolution du siècle dans l’intérêt des Français et non des politiques.

Michel Leclerc : “Nous allons vivre un moment historique. Que Dieu nous donne le temps de le voir.”

C’est le transfert du coût de la Sécurité sociale sur le budget de l’Etat qui sera seule la solution.

Le coût de trois pantalons n’y suffira pas !!!

Signez la pétition pour faire bouger le gouvernement et appliquer le plan TRES.

Laisser un commentaire