Monde paysan : qui spécule sur le beurre et sur l’argent du beurre ?

Le paysan spéculateur ?, une idiotie. Ce n’est pas lui qui produit le beurre. Il produit le lait qui est ramassé tous les jours car il s ‘agit bien d’un produit périssable.

Un monde paysan qui doit reprendre sa liberté

Les grandes surfaces ? La grande distribution ? Elles n’ont pas les moyens de stocker longtemps mais… elles ont les moyens d’importer.

Les industriels qui fabriquent le beurre à partir du lait ? Eux ont les moyens de stocker. C’est donc à ce niveau-là qu’il faut rechercher : qui finance ces stocks ? La banque !

Si seulement cette spéculation pouvait accroître les revenus des agriculteurs, ce serait pour une fois une spéculation positive. Mais j’en doute : la surproduction de lait existe toujours, la pénurie de beurre  est pour le moins étonnante.

Pour une fois ce n’est pas la grande distribution qui n’a pas les moyens techniques de spéculer et, de plus, ce n’est pas dans sa politique.

Alors, que faire ? Il faut que la raison l’emporte, quitte à importer temporairement du beurre de Hollande ou d’autres pays s’il y avait besoin. Mais que la raison reprenne ses droits, il est vraiment dommage qu’un pays agricole comme le nôtre en soit arrivé à ce point.

Qui va faire son beurre ?

Mais la raison doit l’emporter, il faut arrêter la spéculation car la déception sera grande pour tous. Les Egalim ne doivent pas cacher la forêt des importations de masse que nos gouvernements européens appellent de leur vœux via le CETA. Seule un transfert massif du financement de la Sécurité sociale permettra de solutionner ce qui attend le monde paysan.

Signez la pétition pour faire bouger le gouvernement et appliquer le plan TRES de relance économique par la hausse du pouvoir d’achat.

beurre

Laisser un commentaire