Pour un vrai plan écologique en France

Tout le monde est favorable à la mise en place d’un vrai plan écologique en France. Pour le réaliser, il faut une France économiquement puissante.

Être écologique en France et assurer le développement

Ceux qui voudraient réduire la capacité énergétique de la France vont contre l’histoire de la civilisation. Et demander de basculer au tout électrique pour réduire l’impact des énergies fossiles et supprimer dans le même temps les centrales nucléaires de manière immédiates sont contradictoires.

Pour assurer le tout électrique, voir le tout hydrogène, pour les transports, les voitures, les bus, le chauffage et assurer une utilisation industrielle normale… il faut une puissance supplémentaire égale à 12 centrales nucléaires de trois réacteurs chacune. À défaut, cela nécessite 60 000 éoliennes supplémentaires, soit deux éoliennes en moyenne par commune et pour toutes les communes de France, ou 50 000 hectares de cellules photovoltaïques (50 km² pour les 32 millions de logements, soit approximativement 15 m² par logement).

Bien entendu tout est possible dans le temps. Toutefois, si nous supprimons en même temps la puissance actuelle des centrales nucléaires déjà installées, comme cela est demandé, il faudra encore doubler le nombre des éoliennes à créer, ce qui risque de devenir une véritable forêt de pylônes sur le territoire et les défenseurs du paysage ralentiront le développement de cette politique nationale.

Michel Leclerc : « Moi je veux bien que l’on fasse de l’écologique. C’est faisable, mais il faut toutefois être logique et garder l’esprit pratique. »

Supprimer l’énergie nucléaire actuelle ne paraît pas encore raisonnable d’autant plus que notre outil industriel ne permettra pas de fabriquer autant d’éoliennes sur 20 ans.

En revanche, le plan T.R.E.S., de relance économique par la hausse du pouvoir d’achat permet à la fois le retour de gros investisseurs en France, ce qui éventuellement pourra faciliter ces fabrications, mais également permet à chacun de faire ses choix individuels et donc faciliter la transition énergétique au niveau de chaque famille en France.

Il faut savoir que pendant la même période l’Afrique, à elle seule, absorbera 10 fois les besoins de la France en matériel d’énergies nouvelles.

Enfin, il faut aussi savoir que le coût du KW/h éolien ou solaire est 4 fois supérieur à celui du prix actuel du nucléaire.

Il semble que, pour que nos prix de revient n’en subissent pas trop les conséquences, nécessaire de mettre en place un accord écologique mondial.

Il faut rappeler qu’actuellement nous en sommes au générateur nucléaire de troisième génération du type Flamanville. Mais un nouveau type de réacteur de quatrième génération permettra de supprimer quasiment tout déchet nucléaire.

Il faudra à un moment y réfléchir.

écologique en France michel leclerc tva sociale

3 commentaires à «Pour un vrai plan écologique en France»

Vous pouvez laisser un commentaire ou Rétroliens (trackbacks) cet article.

  1. Kilzemol - le 11 juillet 2017 à 9 h 13 min Répondre

    L’avenir est au stockage d’énergie, ce que nous réalisons de mieux en mieux ! Celui ci permettrait d’avoir des réserves d’énergie, sans forcément avoir des « forêt » de pylônes comme vous dites ! au passage je tiens tout de même à vous rappeler qu’il n’y a pas que les éoliennes pour produire de l’énergie propre !
    Regardez du côté de société telle que ZAF Energy Systems, EOS Systems, Fluidic Energy, ViZn ou encore Phinergy, propose en matière de stockages !

    • SOULABAIL - le 17 juillet 2017 à 12 h 55 min Répondre

      Le stockage d’énergie est une solution mais à ce jour elle est encore coûteuse, de rentabilité relativement faible et entraînera un problème de recyclage de l’outil stockeur.
      Le stockage peut être envisagé pour le chauffage d’une maison ou dans l’industrie, toutefois il ne peut guère être envisagé pour un mobile (véhicules, trains…).
      Pour l’automobile, la vraie solution est sans doute le moteur à hydrogène, très écologique, très économique, déjà utilisé dans plusieurs pays. Dans ce domaine, la France est en retard pour ne pas avoir mis en place les sources d’approvisionnement et encore moins des stations-services.
      A ce jour, l’hydrogène sera plus coûteux que le nucléaire mais c’est la vraie et seule solution pour supprimer les énergies fossiles d’ici 2040.
      Ceci est mon avis d’ingénieur mais aussi d’économiste ; à toute possibilité, il faut avoir le courage d’y ajouter le dispositif de productivité dans l’intérêt des Français.
      Toutefois vous avez raison de proposer le stockage qui fait d’énormes progrès mais constitue un maillon supplémentaire dans la chaîne de productivité et par conséquent un coût supplémentaire.
      L’hydrogène est la seule solution d’avenir y compris pour alimenter le stockage et remplacer le nucléaire.

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas rendu publique.