Nous sommes responsables de l’immigration vers la France

Le Général de Gaulle a donné l’indépendance à tous ces pays limitrophes du désert du Sahara mais aucun gouvernement depuis n’a pris les mesures indispensables pour accompagner ces pays indépendants tant sur le plan économique, que technique et écologique. Favoriser l’immigration vers la France n’est pas une solution pérenne.

La raison de l’immigration vers la France

Renvoyer les immigrés dans leur pays n’est en aucun cas une solution pérenne, pas plus que d’ouvrir largement nos frontières. Nous n’assumons pas notre responsabilité.

En revanche, en apportant à ces pays l’aide nécessaire pour reculer les limites du désert, pour remettre en cultures ces immenses zones désertiques, nous maintiendrons tous ces autochtones auprès de leurs familles. On ne peut espérer déraciner les familles à contrecœur. C’est un acte coupable.

La France est en mesure de redonner vie aux économies des pays

C’est à la France de faire le premier geste. Pas un don, nécessairement temporaire et limité. La France n’est pas là pour faire l’aumône. C’est irrespectueux et indécent vis-à-vis des populations. La France doit, en revanche, favoriser l’autonomie économique à ces populations. En agissant ainsi – en remettant en cultures ces surfaces immenses –  c’est l’humanité toute entière que nous sauverons car aujourd’hui il n’y a plus de doute, la cause et l’origine du réchauffement climatique, c’est bien le Sahara. La surface est telle que l’on ne peut nier son impact sur le réchauffement climatique. Il n’y a qu’à constater les pluies de sable que nous recevons jusqu’au nord de la France pour s’en convaincre.

Relancer la culture pour les pays limitrophes du Sahara

Nos moyens techniques sont déjà un apport d’énergie pour les populations. Nos outils sont les panneaux solaires, les éoliennes en tout genre, qui permettront de créer l’énergie nécessaire pour pomper l’eau des immenses nappes phréatiques qui sont sous le désert à des profondeurs relativement faibles et auront pour résultat des cultures intensives, des vergers, des forêts rétablissant ainsi un écosystème équilibré. Les changements des microclimats locaux feront le reste.

Faciliter l’immigration des marchandises contre celle de la population

Si l’on veut stabiliser les populations, il faut que les marchandises produites puissent s’échanger massivement. Il manquera encore pour cela un point essentiel : mettre en place les moyens de transport pour écouler les productions vers Europe grâce à un TGV EUROPAFRIQUE PARIS-JOHANNESBOURG, en rappelant à toutes les populations et producteurs européens que les productions locales d’Afrique viendront à une période où elles manquent en Europe.

Michel Leclerc : « Monsieur MACRON, quel beau projet, n’est-ce pas ? Supprimer l’immigration et sauver l’humanité. Qu’attendez-vous pour inclure ces projets dans le calendrier international de la France ? »

réduire l’immigration

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.