Michel Leclerc : « il n’est pas nécessaire de réduire l’effectif des fonctionnaires »

Supprimer ou réduire les effectifs de 500.000 fonctionnaires, c’est réaliser 15 milliards d’économie par an. Mais cela peut faire, en réalité, 500.000 chômeurs de plus s’ils ne retrouvent pas d’activité !

L’application du plan T.R.E.S. que propose Michel Leclerc pour le plein-emploi s’applique également aux personnels de la fonction publique d’État. Ce plan de relance par le transfert des cotisations sociales permet 50 milliards d’économie par an uniquement sur les cotisations de l’État en tant que patron. Il n’y a donc plus nécessité de réduire les effectifs de la fonction publique.

Réduire le coût des services publics est contre productif si cela réduit d’autant les services offerts aux français

Contrairement à tout ce qu’on peut croire, ce n’est pas le nombre de fonctionnaires qui pose problème mais leur coût qu’ils représentent ainsi que le désordre de leurs affectations. Dans les différents services de l’État il y a sureffectif ici et parfois déficit là.
Même si l’État n’est pas une start-up, il lui ne lui est par impossible d’innover sur ces questions. Aussi, il faudra requalifier 1 million de postes de fonctionnaires et engager une formation de grande ampleur afin de pourvoir les secteurs actuellement en déficit, voir de créer de nouveaux services. Je pense, précise Michel Leclerc, tout spécialement à l’encadrement des handicapés ou des personnes âgées et retraités qu’ils soient dans des maisons de retraites ou à domicile.
L’entreprise France n’échappe pas à la remise en cause régulière des fonctions de chacun au service du mieux-être de tous les Français.
Il faut se rappeler que les personnes âgées en difficulté ou les handicapés blessés par la vie représentent tout de même 15 millions de Français ; ce qui nécessitera tôt ou tard 1 à 1,5 million de fonctionnaires pour s’en occuper, soit par l’assistance directe, soit pour la présence indispensable, soit pour apporter des soins ou des moyens de vie à ces personnes que l’on oublie très souvent.

Les fonctionnaires doivent être maintenus

S’il vous plaît, Mesdames et Messieurs les candidats à la Présidence, ne serait-il pas utile d’améliorer votre programme dans l’intérêt de tous, sans pour cela renier les résultats que vous poursuivez ?

Signez la pétition pour faire bouger le gouvernement.

fonctionnaires

a un commentaire à «Michel Leclerc : « il n’est pas nécessaire de réduire l’effectif des fonctionnaires »»

Vous pouvez laisser un commentaire ou Rétroliens (trackbacks) cet article.

    Laissez un commentaire

    Votre adresse courriel ne sera pas rendu publique.