L’intelligence artificielle est un outil au service de l’homme

L’homme n’est pas parvenu à créer la vie. L’intelligence artificielle n’est qu’un produit de l’homme au service de l’homme. Toutefois, personne ne remplacera, ni le pinceau de l’artiste, ni l’outil du sculpteur, ni la plume de l’écrivain. Pourquoi évoquer l’intelligence artificielle en lien avec la TVA sociale me direz-vous !

Le plan TRES que nous proposons, qui intègre la TVA sociale dans le but de redonner du pouvoir d’achat par le transfert des cotisations sociales, et donc par le renouveau économie et sociale qu’elle permet, facilite une société en transition vers les technologies modernes, tout en favorisant le plein-emploi. La boucle est bouclée.

L’intelligence artificielle comme facteur de renouveau pour la France

N’ayez pas peur, l’intelligence artificielle n’est qu’un outil pour faciliter la vie. Toutefois, comme l’arme nucléaire, l’intelligence artificielle devra être désarmée pour supprimer toute dangerosité.

Rassurons-nous. L’homme est en quête de construction à son image depuis toujours et à l’intelligence artificielle, il manquera toujours la vie…

Amazon, Google et autres sociétés de la nouvelle économie ne sont que le fruit de l’intelligence humaine. Elles peuvent toujours être maîtrisées.

Non, Amazon ne détruira pas les circuits de distribution mais obligera les anciennes sociétés à sortir de la léthargie dans laquelle elles se sont enfouis et dans un profit insolent sans un véritable apport pour les gens. L’innovation doit être au profit de tous. Les nouvelles sociétés sont plus ouvertes, participatives.

Oui, on trouve toujours plus fort que soi par oubli de création mais l’intelligence humaine développe la vie et ne la crée pas.

A certains moments, la réaction humaine est plus forte que ce qu’elle crée et maîtrise ses dérives.

La vision d’un choix dépassera toujours celle d’un ordinateur et le coût de ce choix visuel et physique dépassera un choix immatériel d’autant plus que le coût ne le rendra pas compétitif.

Bien sûr, tous ces entreprises créeront un service exceptionnel mais ne seront pas suffisantes pour dépasser les grands réseaux qui vont se réveiller et les fournisseurs qui ne souhaitent pas s’autodétruire au risque de devenir tributaires d’un monopole.

C’est ma vision de l’avenir qui nécessite à tous de se réveiller en commençant par nos politiques qui devront, de toute manière, appliquer ce qui est le plus court, ce qui est le plus simple, tel que le plan TRES à ce jour. C’est le renouveau.

Il faudra que le monde politique ne craigne ni les syndicats, ni les vieilles méthodes, mais il devra créer un renouveau politique et économique telle que la compétitivité par la suppression des charges.

Michel Leclerc : « Notre plan TRES permettra ce réveil pour notre société, pour la France, et l’on fera droit à l’expression papale universelle : « n’ayez pas peur ». »

Signez la pétition pour faire bouger le gouvernement et appliquer le plan TRES.

l'intelligence artificielle TVA sociale

Laisser un commentaire