L’Europe peut se remettre au travail grâce à la TVA sociale

L’Europe, pour certains, c’est trop de contraintes. L’Europe, pour d’autres, c’est un broyeur d’espoir et de protection sociale. L’Europe c’est pourtant pour tous :

  • un cœur qui bat pour la découverte de l’autre
  • un cœur qui bat pour la paix
  • un cœur qui bat pour le droit au travail
  • un cœur qui bat pour l’égalité économique
  • un cœur qui bat pour la justice
  • un cœur qui bat pour le vivre ensemble.

L’Europe peut changer le financement de sa protection sociale grâce à la TVA sociale

L’Europe, en supprimant les charges sociales sur les salaires – car c’est possible tout en maintenant la protection sociale – est un outil au service de l’équilibre mondial. Même des dirigeants d’entreprise valident cette idée.

Pour tous ces cœurs qui battent, il faut libérer le travail, retirer tout ce qui l’entrave, créer dans chaque pays un pot commun pour assurer la vie des travailleurs, la protection sociable et le prix de revient du travail. C’est alors que le pouvoir d’achat est maintenu car la réduction des cotisations compense plus que largement la hausse des taxes sur les produits, dont les prix doivent baisser par la réduction des coûts de production.

Tout ceci ne peut être réalisé que par un transfert des cotisations sur le budget de l’Etat.

Libérer le travail de toutes les contraintes financières en supprimant dans tous les pays les charges qui l’oppriment, alors naîtra une véritable concurrence internationale et un nouveau pouvoir d’achat.

Pour Michel Leclerc : « L’Europe d’aujourd’hui c’est 27 cavernes d’Ali baba où le même produit fabriqué peut coûter du simple au double selon la caverne et du moyen de financement de la protection sociale. Cela n’a pas de sens ».

L’Europe, c’est notre avenir. Mais il n’y aura pas d’Europe sans une Afrique moderne où il fera également bon vivre.

La paix en Afrique, c’est la paix en Europe. Une Europe en libre concurrence constituera une force mondiale en réduisant les prix de 15% et en augmentant le pouvoir d’achat de 22% pour tous.

Emmanuel Macron doit comprendre

Emmanuel Macron doit savoir que les demi-mesures n’ont pas de sens. Seule l’éradication des cotisations sociales sur les salaires est envisageable. C’est un gain énorme au bénéfice des salariés.

L’Europe, par une TVA accrue de 3 ou 4 points permettra alors de rééquilibrer les prix « made in Europe » de 15% par la baisse du prix de revient et de provoquer un différentiel par rapport aux produits chinois ou indiens, rétablissant ainsi un équilibre commercial mondial.

L'Europe TVA sociale

a un commentaire à «L’Europe peut se remettre au travail grâce à la TVA sociale»

Vous pouvez laisser un commentaire ou Rétroliens (trackbacks) cet article.

    Laissez un commentaire

    Votre adresse courriel ne sera pas rendu publique.