La spéculation en France provient de fonds étrangers

Le cancer de la spéculation s’étend avec une grande rapidité sur tout le pays. On a tendance à penser qu’il s’agit d’investissements dans nos entreprises mais c’est bien plus grave. Aujourd’hui, plus de la moitié des entreprises françaises appartiennent à des fonds spéculatifs étrangers avec de forts lobbies.

La spéculation en France

La spéculation au profit des intérêts étrangers

Michel Leclerc :”Croyez-moi, ils se servent bien de la France pour protéger leurs acquis à l’étranger et faire payer au prix fort leur intervention en France. Beaucoup d’entre eux pillent le savoir-faire et les brevets de ces entreprises.”

Ils arrivent, ces fonds spéculatifs, lorsque l’entreprise est en difficulté. Ils tentent alors d’acheter les parts ou les actions quand elles sont au plus bas de leur valeur.

  • Il ne faut pas confondre les fonds de pensions qui prêtent de l’argent pour un temps donné, de 6 ou 7 ans, avec les fonds spéculatifs qui rachètent purement et simplement l’entreprise. D’autant plus qu’il arrive assez souvent que les spéculateurs revendent ou ferment l’entreprise pour supprimer leur propre concurrence.

La France pullule de spéculateurs et le gouvernement ne fait rien car avec le système social utilisé actuellement les entreprises n’en peuvent plus. C’est le financement de ce système social qu’il faut changer.

Soutenir l’investissement français

Michel Leclerc : “Oh ! Je ne suis pas contre les investisseurs quels qu’ils soient, mais il faut veiller sur la raison pour laquelle ils investissent en France.”

Dans l’industrie, on tue trop souvent les embryons de découverte en supprimant ainsi toute concurrence.

Dans le domaine des pompes funèbres, le rachat par des entreprises étrangères est le début de la création de monopoles qui n’apparaîtront jamais au grand jour car les vrais propriétaires ne se montrent jamais.

C’est ainsi qu’aujourd’hui les Pompes Funèbres Générales appartiennent à des fonds canadiens et ROC-ECLERC appartient à des fonds anglais. Un jour ou l’autre, ces fonds étrangers n’hésiteront pas à fusionner et l’on reviendra à la période néfaste où la liberté des familles était mise en danger.

Nous allons tout faire, en ce qui nous concerne, pour paralyser ces groupes en étant plus près des familles et à des prix compétitifs.

Je connais bien ce problème, c’est pourquoi j’en parle. Mais dans de multiples autres secteurs d’activité, il en est de même, que ce soit dans le domaine industriel ou dans le domaine commercial. C’est ainsi que l’on voit poindre Amazon, non pas dans l’intérêt des familles et des consommateurs, mais uniquement dans un but spéculatif.

En France, notre énergie est un monopole, sous le couvert d’AREVA. Rien ne bouge, rien ne se crée. On s’acharne sur l’utilisation de l’uranium alors que le thorium est sans danger et sans déchets.

Je me demande si le gouvernement MACRON (E. PHILIPPE) n’est pas le jouet de ces monopoles, de ces lobbies, de cette spéculation. L’intérêt des Français n’est pas protégé.

Nous ne pouvons plus longtemps laisser brader nos entreprises faute de compétitivité.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.