La guerre, le soleil et la planète

Tous ces apprentis sorciers qui parlent de guerre et de réarmement vont devoir affronter un adversaire redoutable : le soleil. Il mettra tout le monde d’accord en lui brûlant les pieds et en faisant fondre et exploser ses armes.

guerre économique

Quelle vanité !

Quel orgueil, quelle vanité ! Et l’on ne pourra pas dire que l’on ne savait pas. On veut aller vers le soleil ; c’est lui qui vient à nous avec toutes ses armes, avec ses lasers 10 millions de fois plus puissants que toutes nos armes conventionnelles réunies.

Et pendant tout ce temps qui passe, les déserts progressent de 18 m² à la seconde et la calotte polaire fond de 10 m² à la seconde.

Que l’on consacre 10% des dépenses militaires de la planète de tous les pays pour stopper cela, c’est notre seule arme, c’est la seule solution du bons sens, c’est celle qui sauvera l’humanité face à la colère du soleil.

Il nous donne tout. Il nous donne la vie. Et on ne veut même pas l’aider à faire pousser des forêts, des vergers, des cultures, dans ces déserts, pour capter ses rayons qui grondent et, tel un serpent, se faufilent sur les sols que l’on n’a pas voulu cultiver pour faire vivre ceux qui ont faim et donner à ces pays, en bordure du Sahara et des autres déserts, le nécessaire pour vivre dignement avec leurs enfants.

Faire reculer les déserts

Oui à la culture des déserts pour les faire reculer et nous rétablirons ainsi l’équilibre climatique.

La pollution, c’est autre chose ; il ne faut pas confondre. Ce qui est grave, c’est qu’on a la solution pour ces deux problèmes relatifs à la pollution et au climat. Faut-il encore le vouloir.

De toute manière, la seule guerre qui va avoir lieu se passera en terre africaine, par la faute des hommes et par la folie du soleil.

Pour réduire les températures de deux degrés, il nous faudra 10 ans et 100 milliards par an pour financer le matériel et les équipements énergétiques nécessaires. Et pendant ce temps, au lieu d’aller dans le bon sens, on dépensera pour 10 000 milliards d’armement et combien de morts y aura-t-i ?

La guerre contre les voitures est un faux problème

D’autre part, à partir du moment où les populations d’Afrique pourront vivre sur leurs terres, il n’y aura plus d’immigration et leurs enfants, qui seront au nombre de 2 milliards d’ici 2050, pourront vivre.

Alors, Monsieur MACRON, est-ce bien nécessaire de mettre au feu et à sang la France pour un problème de pollution qui ne représente que même pas le 10e des vrais problèmes ?

La pollution des voitures et des camions est vraiment un problème secondaire. Car si on continue dans la voie prise, nous serons tous morts avant qu’on n’ait changé toutes nos voitures.

Enfin, soyons honnêtes : tous ces problèmes dont on nous rebat les oreilles tous les matins, ne sont qu’injustice.

Mais soyez tranquille… le soleil n’entend pas votre voix et continue sa route.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.