La « Fiche S » et notre Marseillaise

Va-t-on continuer à chanter la Marseillaise dans les cérémonies et ne pas l’appliquer encore longtemps à propos des « Fiche S » ? Nous ne pouvons laisser sans réagir : « Égorger vos fils, vos compagnes ! » La Loi, me direz-vous ? Et rien que la Loi. Ce n’est pas sérieux.

Fiche S pour « Sûreté de l’État »

Toute personne susceptible de tuer en France doit être mise à l’écart et pour beaucoup c’est le retour immédiat vers leur pays d’origine, qu’ils soient naturalisés Français ou pas. Pour d’autres, au mieux, c’est le camp de rétention. Et, pour le temps qu’il faudra, pour leurs familles et pour leurs enfants, c’est le retour au pays.

La religion n’excuse pas tout.

Monsieur le Président, Monsieur le Ministre de l’Intérieur, je n’ai aucune leçon à vous donner mais nous n’avons pas non plus à subir quelques milliers d’individus sans foi ni loi et toujours dangereux.

La solution la plus simple serait de mettre sur internet les listes de tous les « Fiche S » après avoir vérifié le contenu. Cela pourrait se faire avec un site de type : www.fichier-s.gouv.

C’est la solution la plus simple. Mais on pourrait aussi afficher les listes dans toutes les mairies et sur tous les panneaux communaux, ou plus simple encore, au cas où il y aurait des réticences de la part de certains maires, de prendre, une fois l’an, des pages entières dans chaque journal régional et parisien.

Tout ceci coûterait moins cher que la mort d’une seule personne.

Quel en serait le résultat ? Ils partiraient d’eux-mêmes, étant mis au banc de la société.

Les lois, les grands discours, c’est bien, très bien, sauf le jour où votre femme est égorgée ! Alors : c’est la guerre ou trouver au plus vite le moyen de l’éviter !

Pas de répos contre l’insécurité

Tous ceux qui créent l’insécurité dans notre pays doivent le savoir et en assumer les conséquences.

Oui, il faut aider les pays en difficulté du point de vue économique et écologique. Mais leurs voyous, leurs assassins, c’est à ces pays de s’en occuper eux-mêmes d’autant plus que les problèmes économiques, les difficultés sociales, dans tout pays, viennent très souvent d’une petite minorité. Et d’autant plus que tous ces individus « Fiches S » vivent aux crochets de la France pour la plupart. Ils profitent des avantages sociaux, des logements sociaux sans compter le coût que représente leur filature.

Non, la France a autre chose à faire pour ces pays en difficulté et pour les Français aussi.

Il va de soi que tous ceux qui sont « Fiches S », si la raison en est justifiée, devront faire l’objet d’une bonne vérification avant de les mettre à la vindicte populaire.

Ne perdons pas notre temps à vouloir expulser, Pierre, Paul, Jacques ou Ahmed. Mais agissons de telle manière que ce soit eux qui partent d’eux-mêmes où ils voudront, dans le pays qu’ils voudront.

C’est peut-être une sanction très lourde mais elle sera efficace, elle sera applaudie par tout le monde, à droite comme à gauche de l’échiquier politique.

Il faut savoir tout de même que 20 000 « Fiches S » représentent 20 bataillons armés, endoctrinés, décidés à tuer. Ce n’est plus quelques individus, c’est une armée, c’est un cheval de Trois dans notre pays contre toute civilisation.

Marseillaise Fiche s

Laisser un commentaire