Une France gagnée par l’appauvrissement chaque jour

3 euros par jour et par habitant, c’est le montant de cet appauvrissement journalier actuel de chaque Français subit. Pour arrêter cette hémorragie, un milliard de production supplémentaire par jour : c’est le montant nécessaire pour arrêter le compteur de la dette.

L’appauvrissement n’est pas un fatalité

Une fois cette hémorragie arrêtée d’un appauvrissement incontrôlé – car c’est possible d’arrêter cette machine infernale grâce au Plan que nous évoquons de relance économique et sociale – il faudra assurer le remboursement de la dette de notre pays, soit 2 400 milliards sur 40 ans. C’est le temps nécessaire pour assurer d’une manière concordataire l’apurement de cette somme.

Cette opération concordataire nécessitera un milliard de production de plus chaque jour, ce qui fait au total 2 milliards à atteindre par jour. Cela représente le travail de 4 millions de salariés.

Notre outil de travail ne fonctionne actuellement qu’à peine à 70%, ce qui permet d’accroître largement la production complémentaire qui sera nécessaire.

La solution consiste à relancer notre machine économique

2 milliards par jour de production supplémentaire, c’est 4 milliards de ventes supplémentaires par jour qui pourront être absorbées à raison de 2 milliards de plus par la consommation intérieure et en raison du pouvoir d’achat accru de 22% par la suppression des cotisations salariales.

2 milliards de ventes supplémentaires seront également absorbées par nos exportations qui vont doubler, voire tripler, grâce à une baisse moyenne des prix de 15%, résultat du transfert des charges patronales sur le budget de l’Etat.

Vous allez me dire : « ce n’est pas aussi simple que ce vous dites » précise Michel Leclerc. « Peut-être, mais c’est la solution qui n’a jamais été essayée depuis 50 ans, c’est-à-dire depuis 1968, date à laquelle le Général de Gaulle avait appliqué ce dispositif. »

Le marché existe. Il suffit de le vouloir et d’accepter la grogne des autres pays d’Europe qui depuis des années travaillent avec des charges de 40% moins fortes qu’en France.

Et la France a supporté cette situation qui a conduit au désastre de la dette actuelle et au risque d’être oubliée par des intérêts excessifs qui pointent à l’horizon.

Non, la France ne se laissera pas s’assujettir et elle ne veut pas subir la souffrance actuelle de la Grèce.

En fait, toutes ces difficultés proviennent du financement de la Sécurité sociale qui doit être réformée. Pas la sécurité en elle-même, qui doit être sauvée, mais la source du financement de cette protection que la France doit à sa population. Les Français sont prêts à cette révolution du financement de la Sécurité sociale via le budget de l’Etat et les syndicats l’approuveront ainsi que les autres pays européens. C’est inéluctable.

Le marché existe et il nous tend les bras en Europe, en Afrique, mais aussi en Asie où il faut inverser la courbe des échanges commerciaux.

Il faut savoir que l’Afrique est envahie de produits asiatiques.

L’Afrique : 2 milliards d’êtres humains en 2020, c’est 30 fois la France, et l’Afrique est notre amie.

Signez la pétition pour faire bouger le gouvernement et appliquer le plan TRES.

appauvrissement tva sociale

Laisser un commentaire