La CSG sans contrepartie devient un impôt

Les retraités, les indépendants : les plus faibles en fait, vont en faire les frais.

Se servir des retraités pour alimenter les caisses déficitaires, c’est créer de nouveaux chômeurs pour demain. C’est donc négatif pour l’économie française.

Oser utiliser les avantages d’un salaire différé est contraire au Code du Travail, y compris pour les retraités.

Réduire le pouvoir d’achat des retraités, c’est toute la chaîne commerciale qui en subira les conséquences et créera de nouveaux chômeurs.

Oui à la CSG avec une contrepartie pour tous sans exception comme dans le plan TRES où l’on prévoit une augmentation de 10 % des retraites.

La CSG de doit plus être un impôt mais un outil, un levier pour accroître le pouvoir d’achat de tous les Français.

S’emparer d’une partie de la population qui a mérité son statut, c’est vraiment l’incapacité totale et notoire de ceux qui nous dirigent sans imagination, sans compétence. C’est très grave pour le fondement de l’égalité.

Quand on a un problème, on ne s’accapare pas des plus faibles, ce n’est pas digne de notre démocratie, de notre République. Et, comme toujours c’est la conséquence de demi-mesures prises par Monsieur MACRON.

Dans la situation où se trouve l’économie française, c’est un plan précis qui doit être appliqué, un plan qui ne doit laisser personne sur le bord de la route. On ne prend d’argent à personne, on le fabrique par une exportation massive, par la consommation intérieure, par une baisse importante des prix et des coûts.

Il n’y a que le travail qui paiera la dette.

Les beaux discours, c’est très bien, réaliser c’est beaucoup mieux et peut-être moins difficile qu’on se l’imagine.

Aujourd’hui, on peut se poser la question : pour qui travaillent ceux qui dirigent la France ? L’impôt ne peut rien résoudre. L’objectif doit être du travail pour tous et tout de suite.

La police, la gendarmerie, l’armée, ne seront, dans le contexte actuel, que du côté du peuple. Ne vous y trompez pas, Messieurs. Le chemin que vous prenez ne sera ni celui de l’exemple, ni celui de l’intérêt général. Il est donc sans espoir. Seul, le travail pour tous pourra redonner sa grandeur à la France.

Il faudra prendre en compte dans vos tablettes que d’ici 30 ans, on travaillera jusqu’à 75 ans en pleine forme et l’on vivra 30 ans de plus qu’aujourd’hui grâce à la régulation des pressions atmosphériques.

Signez la pétition pour faire bouger le gouvernement et appliquer le plan TRES de relance économique par la hausse du pouvoir d’achat.

CSG

Laisser un commentaire