La croissance française plus faible que le reste du monde

La croissance mondiale semble être meilleure pour les mois qui viennent. Il ne faudrait pas, une fois de plus, regarder le train passer sans que la population puisse bénéficier d’une croissance française.

La croissance française est hypothéquée sans actions

La France, avec au minimum 30% de cotisations sociales supplémentaires sur le travail comparativement à tous les autres pays industriels, même en Europe, comment pouvons-nous lutter de manière équitable ? La France, c’est un fait, ne sera pas dans le train de la reprise pour cette raison.

Pour que la croissance soit créatrice d’emplois et puisse assurer la relance de notre économie, il faut pouvoir vendre et produire davantage. Pour vendre davantage, il faut être compétitif au niveau de la consommation intérieure et surtout grâce à l’augmentation des exportations.

Non, une baisse partielle des cotisations salariales, comme le propose le gouvernement, ne permettra pas d’accroître les achats de façon significative. Et sans exportations, faute de hausse réelle et durable de compétitivité, la France va rester sur le quai.

La relance nécessite une action massive

Le bricolage proposé par notre gouvernement ne peut pas aboutir et aucun emploi supplémentaire ne sera créé, laissant 5 millions de chômeurs dans le hall de la gare.

Monsieur le Premier Ministre, vous serez impardonnable si vous n’utilisez pas les deux outils à votre disposition, la CSG et la TVA, pour supprimer les cotisations sociales.

Tout ceci pourrait être au même niveau que tous les pays industriels.

Transférez les charges qui sont sur le travail sur le budget de l’Etat, et vous disposerez de 320 milliards nécessaires pour la Sécurité sociale, plus 150 milliards supplémentaires pour vos projets indispensables à la croissance.

Signez la pétition pour faire bouger le gouvernement et appliquer le plan TRES de relance par la suppression des cotisations sociales et le transfert du financement de la Sécurité sociale et des retraites, sur le budget de l’Etat.

croissance française tva sociale

About the author: Michel Leclerc

Leave a Reply

Your email address will not be published.