Le coût des retraites : 300 milliards l’an que l’Etat peut financer

En France, le coût des retraites’ financées sur le dos des travailleurs représente 300 milliards l’an, dont 170 milliards de part patronale prises sur le travail. Pour réussir à les financer, il faut trouver 2 milliards de production supplémentaire par jour – soit 4 milliards de vente avec 1,5 milliard à l’exportation par jour et 2,5 milliards de consommation intérieure par jour. Ces chiffres sont importants. Cela représente 4 000 € l’année de consommation supplémentaire pour chaque Français pour tout financer. C’est surtout 306 milliards de recettes supplémentaires pour l’Etat qu’il faut réaliser. La part patronale est de 170 milliards. Il n’y a donc aucune difficulté à ce que l’Etat puisse la prendre en charge en intégralité.

Où est alors le problème sur le coût des retraites ?

Les retraités bénéficieront aussi, par le plan TRES que nous proposons, de la baisse générale des prix de 15% et, comme tous les Français, ils paieront la CSG et la TVA à la consommation. Comme tout un chacun.

Les plus grands bénéficiaires seront les salariés qui bénéficieront de la baisse des prix et de la suppression des charges salariales.

Les retraités bénéficieront, selon le même plan TRES, d’une augmentation de 10% de leur retraite.

Le compteur de la dette s’arrêtera et nous pourrons rembourser son contenu dans un délai de 20 à 30 ans par un moratoire qui bloquera les intérêts.

Ainsi, toutes les cotisations qui pèsent sur le travail, c’est-à-dire la part patronale, seront prises en charge par l’Etat qui en recevra le montant par l’accroissement de la CSG et de la TVA de 5% chacune.

Le plan TRES sera donc complété dans ce sens.

Il n’y aura donc plus qu’une seule déclaration des salaires annuels, ce qui simplifiera les systèmes comptables.

Les mutuelles de santé obligatoires disparaîtront. L’URSSAF devra être utilisée à d’autres fonctions telles que la gestion des problèmes des blessés de la vie et des personnes âgées en difficulté.

Le plan d’action est simple, qu’attendons-nous ? A défaut, faudra-t-il que nous soyons considérés comme les derniers de la classe en Europe ou préférons-nous être les premiers ?

Si vous êtes en accord avec ce projet, signez la pétition pour faire bouger le gouvernement et appliquer le plan TRES de relance économique par la hausse du pouvoir d’achat.

coût des retraites TVA Sociale

Laisser un commentaire