Unifier les cotisations sociales favorise l’emploi en Europe

Remettre au travail 20 millions de chômeurs pour l’Europe et c’est toute l’Europe qui devient la troisième puissance mondiale. En même temps, espérer un accord entre les 27 pays de l’Europe pour réduire ou rééquilibrer leurs cotisations sociales, est un beau rêve qui se terminera mal. Déjà en France, espérer réduire les cotisations sociales n’est pas évident…

Pour Michel Leclerc, la solution est simple : « Non, il ne faut ni réduire ni rééquilibrer, il faut simplement supprimer ces charges dans une Europe qui devient alors une puissance économique qui pourra parler, qui pourra se défendre, qui pourra faire du social, qui pourra faire le nécessaire avec l’Afrique. »

En effet, il n’est pas possible de rééquilibrer une courbe exponentielle qui va de 0 à 60, voire 70% avec les mutuelles.

La France a toujours été un exemple social et elle le restera. Ce n’est que son financement qui doit être transféré vers le budget de l’Etat, imposant ainsi à toute l’Europe la même procédure.

Seule une ligne droite à l’ordonnée zéro peut être appliquée et elle ne peut exister qu’à l’ordonnée zéro.

Vouloir rééquilibrer avec un plafond nécessiterait pour certains pays d’augmenter les charges imputables au prix de revient et à d’autres de les baisser. Ceci imposerait à certains pays d’augmenter leurs prix et à d’autres de les baisser.

Quand on veut créer un sillon positif, il faut que tous les pays tirent dans le même sens. Chacun plus ou moins mais tous dans le même but pour parvenir à être plus compétitif sans réduire les avantages sociaux et en augmentant le pouvoir d’achat de chaque pays et la suppression du chômage dans toute l’Europe.

Aucune autre solution n’est ni possible ni crédible.

Monsieur Emmanuel Macron, le Président de la République Française, doit montrer l’exemple à tous les autres pays européens qui seront contraints de suivre ; et quand on veut la victoire, on est devant ses troupes. Et ils vous suivront tous.

En ce qui me concerne, je l’ai prouvé et démontré pour mettre fin aux monopoles. Je le referai encore si nécessaire quelles qu’en soient les conséquences pour moi.

C’est la France qui a créé cette anomalie dans les conditions exceptionnelles de 1946. C’est à la France de supprimer ce dispositif de charges qui a vécu, en créant l’avenir.

Signez la pétition pour faire bouger le gouvernement et appliquer le plan TRES.

cotisations europe sociale

About the author: Michel Leclerc

2 comments to “Unifier les cotisations sociales favorise l’emploi en Europe”

You can leave a reply or Trackback this post.

    Leave a Reply

    Your email address will not be published.