Augmenter les retraites et sauver la Sécu que l’on ne me dise pas que c’est impossible ! dixit Michel Leclerc

Nous avons proposé à l’État un plan de transfert des cotisations sociales vers la consommation pour financer la Sécurité sociale. Contrairement à ce que bon nombre d’observateurs aguerris veulent faire croire, la TVA Sociale n’est pas une hausse des prélèvements mais au contraire une hausse du pouvoir d’achat des Français de manière très importante, par la suppression des cotisations sociales portant sur les salaires. On se demande d’ailleurs bien ce qui peut faire peur à l’État dans ce projet ? Serait-il contre la croissance ?

Notre nouvelle proposition de financement conjoint de la Sécurité sociale et des retraites

Nous proposons à présent un plan de financement de la Sécurité sociale et des retraites. Ce plan est global. Il ne peut y avoir de demi-mesure sur ces questions importantes pour l’avenir de notre Nation.
Voici les chiffres du transfert des cotisations sociales et patronales sur le budget de l’État, y compris pour les retraites :
– les assurances maladie et famille, c’est 280 milliards l’année ;
– les retraites, c‘est 300 milliards l’année.

Comment va-t-on trouver ces 580 milliards ?

Le plan de transfert des cotisations sociales dont nous avons déjà donné les détails entraînera une baisse des prix généralisée de 15% et un accroissement du pouvoir d’achat de 22% en moyenne.

Ceci entraînera une augmentation de la production de 2 milliards par jour (soit 4 milliards à la vente), tant par la consommation intérieure que par les exportations ; ce qui, par le jeu de la TVA à 24%, rapportera à l’État 370 milliards par an.

La réduction du chômage au-dessous de 1 million de demandeurs d’emploi, entraînera une économie de 30 milliards (actuellement le chômage coûte près de 100 milliards à la France).

La réduction de prix des médicaments, des hôpitaux, des charges sur les salaires des infirmières et de tous les personnels… de la Sécurité sociale par le jeu de la baisse des prix sera de 42 milliards.

L’augmentation provisoire (au maximum 5 ans) de la TVA de 4% et de la CSG de 3%, apportera à l’État 73 milliards.

La fin des niches fiscales apportera approximativement 50 milliards.

La taxation des GAFA (Google, Apple, Free, Amazon) apportera à l’État 80 milliards (sur les 1.460 milliards de chiffre d’affaires au niveau français).

La récupération de l’évasion fiscale sera de 50 milliards.

La réduction du coût du chauffage et de la climatisation de tous les bâtiments publics : Ministères, Elysée, hôpitaux, casernes, Préfectures, Mairies,prisons, châteaux publics, grâce à l’utilisation de l’hydrogène et par la mise en conformité de l’isolation de tous ces bâtiments, entraînera une économie de 30 milliards.

Soit au total 725 milliards moins les 580 milliards du coup du transfert des charges énoncées plus haut, sur le budget de l’État = 145 milliards de recettes supplémentaires qui pourront être utilisées à raison de :

  • 100 milliards pour la réduction annuelle de la dette de la France ;
  • 20 milliards pour la revalorisation des retraites et des pensions ;
  • et 25 milliards pour combler le déficit primaire de l’État.

Qui osera ?

Evidemment, c’est une utopie de Michel LECLERC sur laquelle certains ironiseront, mais je défie qui que ce soit de me prouver le contraire.

Michel Leclerc

8 réflexions au sujet de “Augmenter les retraites et sauver la Sécu que l’on ne me dise pas que c’est impossible ! dixit Michel Leclerc”

  1. La France emprunte chaque année des sommes considérables pour de la gestion courante, sachant que la “TVA sociale” mettra bien plus en confiance sur le remboursement de la dette, nous auront droit a plus de crédit pour sa mise en place! Il suffit de le vouloir d’un point national mais j’ai un doute sur le “bon vouloir” de Bruxelles qui ne veut pas de concurrence entre nations mais plutôt une uniformisation vers le bas!

  2. Une augmentation de TVA ne peut se faire que par l’assentiment de l’UE. Ce qui implique le manque de liberté et de réactivité de la politique française! La population française n’acceptera pas une augmentation de TVA même sachant que le prix de revient de leur achat on diminuer! Elle a pris l’habitude d’être spolié après une récompense! Donc il faut faire ce transfert de charge par la dette sachant que l’avenir sera plus rose pour les investisseurs, pour les salariés et consommateurs sans qu’il n’y ai d’autres perturbation qu’une dette accrue mais dont on pourra payer les intérêts!

    • Pourquoi pensez-vous que la population ne suivrait pas son intérêt puisque cette augmentation de TVA est plus que compensée par la hausse des salaires et la baisse des prix ?

      • Parce que simplement, il ne verra pas son intérêt dans une augmentation de TVA! L’habitude d’être spolié après une “récompense”! Merci de ne pas me répondre par une question!

        • la hausse de TVA sur des prix en baisse, c’est une baisse de prix. N’oubliez pas que la TVA est une proportion. Si les prix baisses de 15% et que l TVA augmente de 4%… cela fait donc une baisse de prix d’achat. Par ailleurs, si les salaires sont augmenté, vous comprenez qu’il s’agit de la plus grande augmentation de pouvoir d’achat que nous pourrions avoir. 34% au niveau du Smic.
          Vous avez le droit de dire non, vous n’avez pas le droit de ne pas savoir…
          Vous pouvez soutenir le projet Le principal es donc de soutenir notre actionen signant la pétition pour la relance par le pouvoir d’achat

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.