50 + 20 + 5 = 75 milliards d’économie pour la France

C’est l’économie que je propose de faire pour des dépenses devenues inutiles et qui doivent être évitées.

  • 50 milliards, c’est le coût des soins d’intervention dus aux problèmes cardiaques et respiratoires qui peuvent être évités sans oublier les absences au travail, et les maladies dues à la fatigue.

C’est sans compter l’énergie retrouvée de tous les Français pour leur travail en compensant la surcharge de la pression atmosphérique.

  • 20 milliards, c’est l’économie sur la formation professionnelle pour adultes, totalement inefficace actuellement, mais aussi pour tous les jeunes qui, dotés d’un diplôme, voudraient se perfectionner ou changer de métier voire obtenir un diplôme supplémentaire.

Pour ce faire, le dispositif actuel est totalement obsolète et fort coûteux (32 milliards). Ce système actuel n’apporte aucun plus dans leur formation.

Comme je l’ai dit déjà, cette formation doit se faire dans les locaux de collèges techniques et avec des professeurs compétents, et dans les écoles et lycées pour des formations plus mathématiques et plus littéraires.

  • 5 milliards, c’est le coût des contrats aidés qui seront rendus inutiles par l’éradication du chômage. Ils n’auront plus lieu d’exister.

Ces trois économies sont celles de l’observation et du constat.

Il y a certainement d’autres secteurs où l’on peut faire d’autres économies.

C’est probablement dans l’aide à la construction ou encore dans l’inutilité de construire de nouvelles prisons. En revanche, il faut que les prisons existantes soient rénovées et soient des lieux dignes d’une détention humaine respectée et respectable.

Plutôt que de faire des économies de bout de chandelle ou de créer de nouveaux impôts contraires à l’économie, il serait plus simple de voir, de constater et de faire en sorte qu’il y ait des économies immédiates.

Et pour ce faire, l’application du plan TRES s’impose immédiatement.

Signez la pétition pour faire bouger le gouvernement et appliquer le plan TRES.

économie tva sociale

Laisser un commentaire