6 mesures pour reconstruire [vite] une France forte

Il n’y a qu’un seul combat qui vaille actuellement pour reconstruire une France forte. Ce combat se caractérise ainsi : 6 mesures, 6 ordonnances.

Cette proposition a été mise à disposition du 1er Ministre, des députés et des sénateurs sous forme d’un courrier à leur attention.

1 – Une mesure pour augmenter le pouvoir d’achat de 15%

La hausse du pouvoir d’achat est la clé d’une France puissante et positivement  tournée vers son avenir. Cela doit passer par une baisse massive des coûts du travail et donc par notre capacité à transférer tous les prélèvements sociaux qui portent actuellement sur les salaires vers une assiette plus large : la consommation. Cette action permet de réduire immédiatement les prix de vente de la production de 15% en moyenne. Les salariés sont augmentés et les prix à la consommation baisses.

Une hausse des salaires en revanche, y compris du SMIC, telle que souhaitée par les syndicats n’apporterait qu’une inflation directe ainsi qu’une perte de compétitivité de la France à l’international, hypothéquant encore plus sa croissance. La seule possibilité qui s’offre à nous est donc de déplacer massivement les cotisations sociales calculées sur la base des salaires vers une autre source de financement pérenne. À cette seule condition, la protection sociale et les retraites pourront être intégralement être prises en charge par le budget de l’État, totalement financé :

  1. par l’apport de croissance qui nous permettra de dégager les 2 milliards par jour de financement dont nous avons besoins et donc les 4 milliards de ventes supplémentaires intérieures, grâce à des prix compétitifs ;
  2. par la réduction des besoins de la population par la réduction des prix ;
  3. par la réduction du chômage à moins d’un million de chômeurs grâce à notre compétitivité retrouvée ;
  4. par la baisse des coûts du fonctionnement de l’État, bénéficiant également de la baisse des cotisations sociales sur sa masse salariale ;
  5. et, si nécessaire, par une augmentation de la TVA et de la CSG, de quelques points.

L’important est le résultat final du pouvoir d’achat qui, avec la suppression des charges salariales et patronales et la baisse massive des prix, progressera en moyenne de 20% (34% au niveau du Smic).

Le détail du plan de relance est présenté, chiffres à l’appuis, sur http://www.tva-sociale.fr/plan-de-relance-economique/

2 – Une mesure pour impliquer les salariés

Le travail, totalement déchargé, sera enfin le véritable moteur d’une nation forte et compétitive où chaque salarié participera aux bénéfices de l’entreprise.

3 – Une mesure pour développer au plus vite l’hydrogène pour nos voitures

Qu’elles soient un outil de travail ou de loisir, nous devons favoriser l’hydrogène pour nos véhicules, et ce, dans un délai de cinq ans. L’électricité dont on nous vente tant les mérites nécessite des batteries qu’il faut changer au moins 3 ou 4 fois durant la vie du véhicule. Ceci est trop coûteux et entraînera, une fois de plus, les problèmes de recyclage et donc de déchets, peu écologiques.

L’hydrogène pourra aussi alimenter et remplacer le fuel ou le gaz dans toutes les chaudières ou matériel industriel. Ce sera la fin des produits carbonés et la fin de la pollution.

4 – Une mesure pour remplacer l’uranium par le thorium

Notre industrie nucléaire devra être développé avec, comme combustible, le thorium en remplacement de l’uranium dont nous sommes dépendants et qui est 10 fois plus dangereux que le thorium.

De plus, le thorium est disponible chez nous, sur notre terre, et des réserves sont évaluées à 1 000 ans.

Enfin, le thorium utilisé n’entraîne que très peu de déchets contrairement à l’uranium qui  n’est  utilisé qu’à 50% de ses capacités radioactives et qu’il faut donc enfouir, par sécurité, profondément en terre.

Il faudra, pour les besoins en électricité (qui servira à la production d’hydrogène), construire 80 à 100 réacteurs supplémentaires d’ici 10 ans. Ce sera absolument nécessaire si l’on veut supprimer toute pollution.

5 – Une mesure pour un usage intelligent des énergies renouvelables

Malgré le bond exceptionnel de la puissance actuelle des panneaux solaires et des éoliennes, les énergies renouvelables resteront en marge compte tenu de la puissance générale nécessaire en électricité pour permettre notre croissance.

En revanche, elles pourraient être utilisées en Afrique pour fournir l’énergie nécessaire à la mise en culture d’une partie importante des déserts et spécialement la culture du jojoba qui produit de l’huile bio dont on pourra utiliser les caractères combustibles après raffinage. Cette politique de lien avec l’Afrique permettra de fixer les populations sur place, réduisant les migrations non choisies.

Il n’est pas exclu d’ailleurs que ces énergies dites nucléaires et écologiques au thorium, puissent également être utilisées en Afrique.

Dire que cela n’est pas possible est un mensonge. Ces énergies renouvelables non carbonées permettront à ces pays d’Afrique de mettre fin à la misère mais aussi à l’immigration, en sachant que sous ces déserts se trouvent d’énormes nappes phréatiques encore inexploitées. Ce sera le moyen indispensable pour sauver l’humanité du réchauffement climatique. Mais il ne faut pas confondre le réchauffement climatique avec pollution. L’utilisation de l’hydrogène mettra fin aux deux problèmes.

6 – Une mesure favorisant le climat

C’est certainement le plus grand combat qu’il faudra mener et comme tous les combats, il faut en chercher la cause. Et comme la pollution n’existera plus, il faudra accepter que la seule cause crédible soit la progression des déserts à raison de 18 m² à la seconde provoquant directement un dérèglement climatique et la fonte des calottes glaciaires à raison de 10 m² à la seconde. Les deux phénomènes sont liés.

C’est notre vie et celle de l’humanité qui est en jeu et la cause n’est pas chez nous mais bien au Sahara.

Que faire ! Si ce n’était pas possible hier, c’est devenu aujourd’hui possible. Nous disposons à présent de moyens techniques pour produire l’énergie sur place et de l’eau, il n’en manque pas au Sahara, à des profondeurs de 10 à 100 m.

Pour sauver nos vies, il en coûtera au minimum 100 milliards par an pendant 20 ans.

La France doit y prendre sa part et tous les autres pays européens aussi. Il faut rétablir l’équilibre climatique en relançant la culture des déserts. Il faut donc, au risque de le répéter, remettre en culture une partie du Sahara. Comme cela a déjà été entrepris dans le passé.

Il faut favoriser l’immigration des marchandises en provenance d’Afrique et non l’immigration des hommes.

Toute cette révolution climatique provoquera la fin de l’immigration non choisie telle qu’elle est conçue aujourd’hui. Il faudra savoir que l’Afrique comptera 4 milliards d’habitant d’ici 2050.

Pour ce faire, il faut accepter un système géopolitique qu’on appellera l’EuropAfrique. Il faudra poursuivre ce qui a été commencé par le Président SARKOZY, de construire un TGV à 4 voies (2 pour la marchandise, 2 pour la population). Ceci a été inauguré aujourd’hui par un premier tronçon de 200 km entre Tanger et Kenitra qui sera prolongé jusqu’à Rabat et Casablanca dans les années qui viennent puis jusqu’à Johannesburg.

La France est déjà partie prenante à ce moyen de communication. C’est elle qui a financé le premier tronçon.

Conclusion

Le résultat de ces 6 mesures et de ces 6 ordonnances nécessaire pour la mise en oeuvre de ce plan sera celui d’une France forte, sans chômeurs, avec un pouvoir d’achat digne de la France, plus juste, plus équilibré, avec un taux de croissance de 5 à 6% par an, une France sans monopole, une France sécurisée où il fera bon vivre.

8 réflexions au sujet de “6 mesures pour reconstruire [vite] une France forte”

  1. On semble oublier que nous sommes dans le carcan de l’UE de Bruxelles et que les initiatives doivent être discuté avec les membres du club et ne seront mise en projet que si d’autre ont le moyen de suivre! La Franceforte, a part nous, personne n’en veut!

  2. On semble oublier que nous sommes dans le carcan de l’UE de Bruxelles et que les initiatives doivent être discuté avec les membres du club et ne seront mise en projet que si d’autre ont le moyen de suivre! La France forte, a part nous, personne n’en veut!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.