Pour le plein-emploi en France

La recherche du plein-emploi telle qu’elle est pratiquée pour la France par tous les anciens présidents de la République, ainsi que par le président actuel, est une faute grave et mensongère.

Comment faire le plein-emploi pour la France ?

L’engagement de la suppression totale des charges sociales sur les salaires, à la fois salariales et patronales, ainsi que la suppression du RSI, n’ont jamais été envisagés par aucun des Présidents. Tous n’ont fait que des demi-mesures (CICE ou augmentation de 1% de la TVA) qui n’ont abouti à rien, sinon à l’augmentation de la pression fiscale ou à la complexification administratives.

Nous l’assurons, créer 4 millions d’emplois est illusoire si cette volonté n’est pas accompagnée de la suppression pure et simple de toutes les charges salariales et patronales. Les charges n’ont aucune place dans le prix de revient d’un produit, c’est pourtant ce qui se passe à demander aux entreprises de prélever les cotisations sur la base des salaires.

Certes, il faut trouver une autre source de financement. Il est alors simple de demander au budget de l’Etat de financer ces cotisations. L’Etat devient alors un collecteur pour le compte des Caisses de Sécurité sociale, les Caisses Familiales et de Retraite, sous la responsabilité des partenaires sociaux.

C’est la raison pour laquelle nous présentons un plan de financement – simple – qui n’engendre aucun nouvel impôt mais qui nécessite une augmentation de quelques points de la TVA et de la CSG, pour transférer le financement desdites cotisations.

Aussi étonnant que cela puisse être, le pouvoir d’achat augmente immédiatement jusqu’à 34% pour un salarié au Smic et les emplois peuvent se multiplier en proportion.

Participer au financement des cotisations, c’est l’affaire de tous.

Tous les artisans, les commerçants, les agriculteurs peuvent avoir plus de facilité pour créer plus d’emplois pour notre Nation.

La sécurité que promettent de nombreux candidats à la présidentielle 2017, c’est d’abord une sécurité pour le plein emploi et une sécurité pour le pouvoir d’achat.

Aucun syndicat, qu’il soit patronal ou salarial, ne s’opposera à ce plan, ou devra en répondre devant le pays.

Ce plan de relance par le plein-emploi, c’est alors la sécurité pour tous.

Il ne peut exister de sécurité sans plein-emploi.
Il ne peut exister de pouvoir d’achat sans plein-emploi. »

Le plein-emploi amène un taux de croissance de l’ordre de 6% par an. Ce n’est pas le taux de croissance qui crée le plein-emploi mais bien le plein-emploi qui crée la croissance. Il ne faut pas inverser les rôles comme le font beaucoup d’économistes qui ne font alors que justifier des positions politiques sans lendemain !

C’est la terre qui fait pousser l’arbre fruitier, qui fournit à son tour les fruits. Le plein emploi, c’est notre terre qui créer notre croissance.

Il n’y a pas de remède magique pour créer le plein-emploi ; il suffit d’une volonté politique assumée pour remuer notre terre et terrasser nos vieux démons.

Et ce qui paraissait impossible, devient possible. Mais pour le faire, il faudra du cran. C’est ce que qui est demandé dans cet appel à tous les candidats à la présidentielle 2017.

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas rendu publique.