Quel étrange cadeau de l’Etat à la naissance

Il vient de naître et respire à peine et, comme cadeau, la France lui offre 35 700 euros de dette, soit 30 mois de salaire. Un joli cadeau de naissance !

La naissance sous de bon hospices

Bravo ! Un véritable droit d’entrée lui est demandé pour entrer dans ce monde de fous.

Et cette dette augmentera de 3 euros par jour qu’il vivra ; ce qui fera qu’à la fin de sa première année, il devra 1 080 euros de plus.

Quel bon parrain est l’Etat français. On n’en demande pas autant à tous ceux qui veulent travailler en France et qui viennent de l’étranger.

Je constate qu’aux Français on demande une franchise de 35 700 €. Ce sera le prix à payer pour profiter de la marque France.

Et pourquoi ne pas demander cette franchise à tous ceux qui viennent de l’étranger ! Cela permettrait peut-être de donner une meilleure retraite à nos anciens. Ce ne serait que justice.

Il faut aider l’Afrique à devenir un continent prospère mais cette aide doit être purement à la formation avec du matériel adéquat.

Moi je pense que tous ceux qui arrivent en France pour travailler et pour profiter de l’outil France doivent être reçus de manière identique qu’ils soient africains, chinois ou indiens.

Nos enfants, arrivés à 18 ans, alors qu’ils devront commencer à travailler, auront une dette de plus de 55 000 €.

Monsieur le Président de la République : est-ce imaginable de recevoir ces enfants, nos enfants, dans de telles conditions ?

Quelles solutions pouvez-vous apporter ?

Moi, avec le plan TRES, je peux faire en sorte que ces enfants qui        arrivent n’aient plus de dette. Ce n’est pas un rêve, Monsieur le Président, c’est du concret chiffré que je vous demande d’appliquer pour que ces enfants n’aient plus ce boulet au pied.

On ne peut pas éternellement continuer à s’enfoncer dans les sables mouvants. Un jour, c’est la tête qui sera recouverte par le sable.

Comment des gens aussi instruits, aussi intelligents, ayant autant de pouvoirs, peuvent-ils laisser ensevelir nos enfants ?

Oh ! on fera de beaux discours sur l’apprentissage, sur le travail, sur les techniques, sur le numérique, mais ne seront-ils pas étouffés avant ? Car aujourd’hui, non seulement le compteur de la dette ne s’arrête pas mais il s’accélère. C’est aujourd’hui 3 euros par jour et par Français de plus : de combien sera-t-il de main ?

Je ne peux pas croire que notre passé récent ne puisse être appliqué : celui où le Général de Gaulle avait les commandes, lui qui avait, en une seule séance à l’Assemblée, changé le franc en nouveau franc et doublé le SMIC. Et personne ne s’y est opposé.

Monsieur le Président, ils sont trop jeunes pour vous le demander mais vous êtes indirectement leur père et ils vous supplient de leur tendre la main dans ce sable mouvant.

Signez la pétition pour faire bouger le gouvernement et appliquer le plan TRES.

naissance

Laisser un commentaire